Sélectionner une page

Isoler des combles perdus, c’est facile, dans un délai rapide et très abordable, voire pas cher du tout. Vous et votre famille, allez gagner en confort. C’est le moment de faire le point sur cette isolation, pourquoi la faire et comment ?

Pourquoi est-il intéressant d’isoler les combles perdus ?

Isoler vos combles perdus vous permet avant tout de faire des économies financières à long terme, puisqu’en isolant vous allez réduire votre facture énergétique de façon conséquente. De plus, à l’heure où la question est au centre de nos préoccupations, cet isolement est un bienfait environnemental.

En limitant la déperdition thermique qui s’élève parfois jusqu’à 30% dans vos combles perdus, vous allez diminuer vos dépenses et faire des économies sur le long terme. En hiver votre intérieur sera plus chaud et vous dépenserez moins de chauffage. Au contraire, lors des périodes plus chaudes, au printemps et en été, vous garderez davantage la fraîcheur, évitant des dépenses dans trop de climatisation.

Votre nouvelle isolation va également contribuer à la réduction des bruits, il est alors question d’isolation phonique. En cas de revente de votre bien, cet investissement représente une plus-value à coup sûr et un argument de vente sur le marché de l’immobilier.

Les combles perdus

Un comble perdu est une partie de votre maison ou de votre immeuble situé sous la toiture du bâtiment et qui ne sert pas d’espace de vie. À cause du phénomène de convection naturel, c’est-à-dire de remontée de la chaleur de votre domicile vers le toit, les déperditions thermiques sont très importantes à cet endroit de la construction.

Pourquoi isoler les combles perdus ?

Lors d’une construction de bâtiments ou de travaux de rénovations énergétiques, isoler les combles perdus est une priorité surtout si, dans le second cas, ils ne sont pas déjà isolés. Cela vous met en conformité avec la réglementation thermique des bâtiments déjà existants qui prévoit que la résistance thermique totale de la paroi du toit soit supérieure soit égale à 4,5.

Il s’agit en particulier d’une solution qui peut être mise en place rapidement et qui vous offre un gain énorme au niveau économique en réduisant la déperdition à cet endroit. De ce fait, votre facture d’énergies diminue lourdement.

Comment isoler ses combles ?

Dans un premier temps, il va falloir étudier l’accessibilité à vos combles perdus car suivant s’il est facile d’y accéder ou non votre devis pour l’isolation de cette partie va évoluer en conséquence.

Il va également falloir déterminer le type de plancher qui y est installé. Est-ce un plancher avec ou sans solives apparentes ? De plus, le type de charpente montée sur le bâtiment doit aussi être déterminé. Une fois ces critères étudiés, vous allez pouvoir obtenir une estimation des travaux. En effet, suivant la construction, trois types de techniques vont pouvoir être employées pour pourvoir à l’isolation de vos combles perdus.

L’isolation à dérouler, à souffler ou à épandre. Dans toutes circonstances un pare-vapeur indépendant sera mis en place sous l’isolation pour assurer l’étanchéité à l’air et éviter un risque de condensation dans l’isolant.

D’autre part, la mise en place d’une trappe de visite à forte étanchéité à l’air entre votre partie habitable et vos combles sont indispensables pour assurer la bonne performance thermique du comble. Dans le cadre d’une rénovation, il va être aussi question de retirer l’ancienne isolation et l’évacuer. En général, elle sera recyclée par l’entreprise que vous avez mandatée pour ce faire.

Quelle(s) technique(s) ou quel(s) matériel(s) utilisé(s) ?

L’isolation à dérouler sera envisagée si vos combles possèdent une bonne accessibilité, un plancher sans solives apparentes et d’une charpente traditionnelle. Ce type d’isolation peut nécessiter deux poses de couches d’isolants à dérouler afin d’en augmenter l’efficacité. Dans cette configuration, la seconde couche sera disposée de façon perpendiculaire par rapport à la première.

La technique du soufflage est quant à elle préconisée pour des combles perdus ayant une accessibilité plus difficile et un plancher avec solives. Cette méthode peut être appliquée à tout type de charpentes. Elle consiste à injecter à l’aide d’une soufflerie de la laine isolante.

Enfin, l’épandage est une manière de procéder manuelle et elle nécessite l’intervention de plusieurs personnes qui vont devoir acheminer plusieurs sacs d’isolants vers vos combles afin de les disperser dans l’espace à combler bien souvent à l’aide d’un râteau. Les matières isolantes utilisées par les professionnels sont normalement certifiées. Cela signifie que la certification vous garantit une certaine performance.

A qui faire appel pour l’isolation ?

Il est fortement déconseillé de tenter de réaliser ces travaux par vous-même. Il vous faut obligatoirement faire appel à une société spécialisée. Cependant, la concurrence est rude dans ce domaine et il existe malheureusement quelques sociétés peu scrupuleuses en la matière. Comme pour tout investissement, il est donc plus que recommandé de faire établir des devis et d’établir un comparatif sur les solutions qui vous seront ainsi proposées.

De plus, pour éviter tout désagrément, n’hésitez pas à demander à d’anciens clients comment se sont déroulés leurs travaux ou à vérifier sur le internet des avis laissés par la clientèle. Munie du nom de l’entreprise vous pouvez également consulter ses informations relatives quant à sa santé sur des sites spécialisés sur les entreprises.

Si l’entreprise vous propose de combler votre espace pour 1 euro symbolique sans vous parler des conditions, méfiance ! En effet, pour bénéficier de cette aide, il faudra que vos ressources coïncident avec le dispositif. Pour être habilité à faire ces travaux, l’entreprise doit obligatoirement être certifiée RGE, pensez à vérifier cette certification avant de signer le devis pour accord.

Voici une bonne adresse concernant vos travaux d’isolation en Indre et Loire : http://www.techni-murs.com/nos-activites/isolation-interieure/

Combien de temps dure les travaux ?

Avant tout sachez que la mise en place de l’isolation, quelle que soit la technique utilisée, est rapide et n’entraîne pas de réduction de votre espace habitable, ni de nuisance lors des travaux. La durée va varier entre deux heures pour une technique soufflée à une journée environ pour une technique en déroulé.

Le coût des travaux

Les travaux d’isolation des combles perdus sont éligibles à des aides fiscales et financières nationales et locales. Une résistance thermique totale de la paroi supérieure ou égale à 7 va vous permettre de bénéficier (sous conditions) de la plupart de ces aides.

Les matières isolantes ont un prix variable en fonction de la matière utilisée. La laine de roche est la moins chère au mètre carré, tandis que la laine de chanvre qui assure une meilleure isolation va engendrer un surcoût. Entre les deux, vous pouvez toujours choisir de la laine de verre ou de l’ouate de cellulose.

Au prix de la matière première va s’ajouter celui de la main-d’œuvre humaine. Si vous souhaitez bénéficier d’une aide pour parvenir à supporter le coût de l’installation, n’hésitez pas à bien vous renseigner quant à votre éligibilité aux différents dispositifs. Il existe le crédit d’impôt, mais également la prime énergie, le pacte énergie solidarité (les fameux combles perdus à 1 euro), les aides de l’Anah, l’éco prêt à taux zéro et d’autres aides gouvernementales. Vous pouvez en cumuler plusieurs.

Après lecture de cet article, vous en savez davantage pour envisager votre projet sereinement. N’hésitez pas à vous y lancer car au final vous pouvez économiser jusqu’à 400 euros par an sur votre facture d’énergie et augmenter la plus-value de votre domicile.