Sélectionner une page

La cuisine fermée connaît un regain d’intérêt en matière de décoration d’intérieur. Si elle séduit surtout pour son aspect traditionnel et intimiste, qu’en est-il de ses inconvénients ? Découvrez les points faibles de ce style de cuisine pour être sûr de vos choix d’aménagement.

La cuisine fermée est souvent peu lumineuse

Par définition, une cuisine fermée est une pièce totalement distincte du reste de la maison. Elle est cloisonnée par quatre murs et communique avec les pièces à vivre via une ou plusieurs portes. La configuration de la pièce restreint ainsi la quantité de lumière naturelle qui l’éclaire, même lorsque la porte est ouverte. Il faut savoir que la luminosité de la pièce dépend essentiellement de la taille et du nombre d’ouvertures. Une cuisine fermée peut ne posséder qu’une unique fenêtre pour laisser entrer les rayons du soleil, par exemple. Les ouvertures peuvent être occultées par les bâtiments en vis-à-vis. L’orientation de la maison limite aussi le temps pendant lequel vous bénéficierez de la lumière du soleil.

Le style de décoration adopté peut également affecter la luminosité de la pièce. Une couleur de mur trop foncée ou la multiplication de meubles de rangement ont tendance à assombrir la pièce. Il est bien sûr possible de multiplier les points de lumière pour compenser la faible luminosité naturelle de la pièce. Toutefois, beaucoup préfèrent concentrer l’éclairage au-dessus de l’évier et du plan de travail pour cuisiner dans des conditions agréables sans risquer d’exploser sa facture d’électricité.

La cuisine fermée manque de convivialité

Une cuisine fermée est souvent plus fonctionnelle que conviviale. Pour éviter de se sentir à l’étroit, il est en effet courant de limiter l’usage de la cuisine à la préparation des plats. Vous vous retrouverez souvent seul en cuisine ou en petit comité. La pièce n’est plus un lieu de partage et perd un peu de son côté convivial. Comme l’espace cuisine est séparé de la pièce à vivre, la personne en cuisine ne pourra pas communiquer librement avec les autres pendant la préparation des repas. Il vous sera difficile de participer aux conversations avec les personnes installées dans la salle à manger ou le salon.

Si les dimensions de la pièce le permettent, il est parfois possible d’ajouter une table à manger dans une cuisine fermée. Néanmoins, la pièce ne pourra accueillir qu’un nombre réduit de convives. Ce coin repas est fréquemment utilisé pour manger sur le pouce ou pour les menus de tous les jours. Il ne servira généralement qu’aux occupants de la maison et aux personnes les plus proches.

Les principales lacunes d’une cuisine fermée concernent l’ambiance, en somme. Son côté isolé limite la luminosité et l’aspect chaleureux que l’on attend habituellement de cette pièce de la maison.